La recherche appliquée est l’une des raisons d’être d’INERGIA. Il s’agit d’interventions contribuant à l’avancement des connaissances en systèmes énergétiques et réseaux intelligents. La recherche peut venir en réponse à des interventions en entreprise ou de la volonté de plusieurs partenaires à s’attaquer à une problématique précise. Outre l’intervention technologique, INERGIA joue le rôle de catalyseur des projets de recherche et de gestionnaire des ressources qui y sont consacrées.

Bien qu’il soit toujours difficile de définir à l’avance la teneur exacte de projets de recherche appliquée, il est cependant possible d’en pressentir les objets en les rattachant aux 5 axes d’intervention ainsi qu’aux différents aspects des mandats d’aide technique. Il peut donc s’agir de recherches applicables :

Aux réseaux intelligents
  • Contribution au développement de l’écosystème approprié aux spécificités du marché des smart grids.
  • Développement de solutions technologiques permettant aux centrales de productions renouvelables et aux moyens de stockage d’énergie faisant partie des réseaux, de fonctionner en îlots (microréseaux isolés ou connectés) ainsi que de participer aux services systèmes (régulation électrique, gestion du réseau, …).
  • Mise en œuvre d’outils de prévisions fines de la production d’énergie de différentes sources, de la qualité du transport et de l’ampleur de la demande.
  • Développement et validation de technologies et de solutions permettant d’accroître la qualité de l’énergie fournie aux consommateurs finaux (réduction des défaillances liées à la fois au réseau et à des déséquilibres offre/demande).
  • Développement et validation de technologies permettant d’anticiper les défaillances, les renforcements nécessaires de certains secteurs du réseau et de réagir rapidement aux évènements climatiques exceptionnels (tempête de verglas, ouragan…).
  • Conception de nouvelles architectures offrant au réseau une meilleure flexibilité dans la gestion des flux d’énergie, une continuité d’approvisionnement sectorielle en cas de pannes et une sécurité élevée face aux défaillances planifiées ou non soudaines.
  • Gestion intelligente de l’intégration du parc de véhicules électriques au réseau (déploiement de bornes de charge, gestion des flux d’énergie aux périodes de pics de consommation, gestion des transactions entre les utilisateurs et le producteur d’énergie).
Aux bâtiments intelligents
  • Développement des méthodologies permettant la gestion intelligente de l’énergie électrique dans les bâtiments suivant des critères écologiques (ex. : réduction des émissions de CO2) ou économiques tout en respectant le confort de l’usager.
  • Généralisation du concept des bâtiments à énergie positive qui pourront rendre chaque ménage producteur d’énergie.
  • Développement de systèmes permettant la surveillance et la gestion de l’énergie à distance dans le bâtiment.
  • Gestion de la consommation électrique en fonction de la présence des occupants, du tarif d’achat de l’électricité et des conditions météorologiques.
  • Gestion de la consommation en fonction de la disponibilité de diverses sources ou consommateurs d’énergie (renouvelables, stockage, véhicules électriques…).
Aux microréseaux connectés et systèmes électriques industriels
  • Développement de solutions technologiques permettant aux grandes usines et aux centrales industrielles ainsi qu’à des hôpitaux et universités de fonctionner comme des microréseaux connectés au réseau sans affecter leurs opérations.
  • Développement et mise en œuvre d’architectures électromécaniques pour de futures micro-réseaux et systèmes industriels intelligents connectés.
  • Mise au point de modèles d’affaires favorables à l’émergence de systèmes microréseaux et systèmes industriels connectés et intelligents.
  • Mise au point et test de nouvelles méthodes et technologies de gestion intelligente de des microréseaux.
  • Conception et mise en place d’une plate-forme démonstratrice d’une usine intelligente se comportant comme un microréseau industriel connecté.
  • Développement de solutions permettant le lissage des pics de consommation au sein de l’industrie sans recourir à une unité de production supplémentaire.
À l’efficacité énergétique industrielle
  • Appui à la modernisation et à l’intégration de l’instrumentation avancée, du contrôle robuste et de l’intelligence artificielle dans l’industrie en vue d’améliorer les performances énergétiques des équipements.
  • Amélioration de l’empreinte carbone de l’industrie à travers l’implantation de solutions permettant une meilleure gestion de l’énergie tout au long des procédés industriels et de la chaîne d’approvisionnement.
  • Valorisation des rejets thermiques (chaleur résiduelle) dans les usines (usines de pâte et papier, alumineries, cimenteries, sites miniers, usines agroalimentaires…) et d’autres secteurs (hôpitaux par exemple) pour produire une autre forme d’énergie utile (électricité, énergie mécanique motrice, du froid…) pour lisser la pointe thermique (besoins en chaleur) dans d’autres secteurs (bâtiments gouvernementaux, écoles…).
  • Amélioration des procédés à partir d’élaboration d’indicateurs de performance individuels et globaux pour les usines typiques et en fonction de leurs secteurs d’activités.
  • Intégration des données issues des processus de « data mining » centralisés et de logiciels de constitution de tableaux de bord de gestion des actifs en vue de déterminer les composantes les plus énergivores et y appliquer les solutions correctives.
À la sécurité informatique des réseaux électriques et des systèmes énergétiques
  • Développement de solutions permettant d’assurer la sécurité informatique des centrales de production et des points d’interconnexion sensibles dans les réseaux intelligents face à des cyberattaques.
  • Détermination des priorités technologiques en lien avec la gestion du système d’informations générées par la croissance de l’intelligence des réseaux et le développement des produits et services liés à cette intelligence.
  • Mise au point et test de nouvelles méthodes et technologies de protection des informations individuelles dans le cadre de son utilisation dans des projets ou de transactions relatives aux réseaux intelligents.
  • Développement de technologies et de réseaux d’informations, ainsi que de solutions efficaces de stockage et de gestion des données, tenant compte des régulations encadrant leur disponibilité et utilisation par les différents acteurs (éthique, confidentialité des données).
  • Sensibilisation au niveau des normes d’interopérabilité dans les réseaux électriques intelligents.
  • Participation à l’établissement des normes et règlementations en lien avec les systèmes énergétiques intelligents.